Le projet de La Ferme Intégrale sort de l’eau

Ce 25 mai 2021 ont débuté les travaux du démonstrateur de la Ferme Intégrale. Cette ferme aquaponique à grande échelle voit le jour en zone périurbaine, proche de Romans-sur-Isère dans la Drôme. Les travaux, réalisés en majorité avec des entreprises locales, s’étendent sur tout l’été. Après deux ans de recherche et d’expérimentation, l’impatience est à son comble pour l’équipe pluridisciplinaire réunie autour de ce projet ambitieux.

Malgré le contexte sanitaire qui a retardé les échéances, le projet de la Ferme Intégrale se concrétise enfin : près de deux ans de recherches en ingénierie de conception, d’études thermiques et hydrauliques pour valider une approche technologique raisonnée, qualifiée de middle tech. La construction a débuté mardi 25 mai sur la Zac des Monts du matin à la Baume d’Hostun. Ce premier coup de pelle lance une période de 4 mois de travaux.

Pour cette première phase de démonstrateur d’exploitation, la start-up démarre à échelle intermédiaire avec la construction d’un démonstrateur de près de 700m², afin de valider l’appétence locale pour les produits maraîchers (légumes feuilles) et piscicoles avec du Sandre frais.  Cette première marche constitue une étape nécessaire aux yeux des financeurs afin de dérisquer la prochaine phase d’investissement à grande échelle sur près de 5000m2 de production, à partir de 2023. Dans son ADN, la jeune pousse souhaite impliquer les parties prenantes locales et notamment recourir aux compétences des entreprises de la région pour les travaux : ainsi le terrassier retenu est le groupe Cheval TP, l’électricien ardéchois LAPIZE et le serriste RICHEL, basé dans le Sud-Est.

Les premières serres vont émerger début juin, la suite des travaux s’étendra jusqu’à la fin de l’été pour une mise en production début septembre. Les habitants du bassin valentinois et romanais pourront enfin déguster les produits frais de la Ferme Intégrale dès cet automne : du Sandre entier ou en filets fumés, des légumes feuilles et des plantes aromatiques de saison. L’occasion pour chacun de découvrir ce mode de production vertueux qu’est l’aquaponie, reposant sur l’alliance entre l’élevage des poissons (aquaculture) et la culture des légumes (horticulture) où les rejets des poissons sont la ressource des plantes.

L’installation de la Ferme à mi-chemin entre Grenoble, Lyon et Valence, est idéalement située pour approvisionner ces villes en produits frais et circuit court.

Avec une volonté de transparence, la start-up communiquera l’avancée des travaux sur ses réseaux sociaux et son site internet au travers d’articles, de photographies et de vidéos.

Modélisation 3D du démonstrateur commercial – Crédit photo : agcconceptarchitectes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *