L’équipe de la Ferme Intégrale

Gabriel Faysse, intiateur du projet

Gabriel Faysse, est le régional de l’étape. Après avoir trop parcouru le monde il souhaite initier sur son territoire de nouvelles méthodes de production en cohérence avec l’agroécologie. D’une double formation scientifique et commerciale, il a un solide bagage dans le développement de greenbusiness à l’international : dans les EnR, les matériaux composites en aquaculture avec une expérience industrielle. En 2018, il décide de prendre le taureau du développement durable par les cornes et, grâce à sa connaissance de l’aquaculture, fait le pari d’une aquaponie à grande échelle comme une des solutions de résilience locale pour un avenir plus vert… ou bleu.

Marion Garnier, directrice scientifique

Marion Garnier est titulaire d’un doctorat en biochimie, avec un parcours dans la santé elle s’est ensuite tournée vers l’enseignement avec le souhait de « transmettre » et « d’éveiller les curiosités » par son poste de responsable de formation en université à Lyon, d’où elle conduit les projets de R&D en partenariat avec des laboratoires partenaires.

Marion est avant tout garante de la qualité de l’eau et de la stabilité biologique de l’ensemble du dispositif aquaponique : l’eau est la pierre angulaire de notre système. En savoir plus

Lauranne Galliard, ingénieure agronome

Lauranne, notre ingénieure horticole, pilote la production à la Ferme intégrale : choix des variétés, rotations, saisonnalité… Lauranne est experte des techniques de production sous serre, acquises en Nouvelle Zélande sur la production de plantes aromatiques et médicinales.

Actuellement enseignante en lycée agricole elle aime aussi susciter chez les jeunes générations l’envie de travailler la terre avec respect. Lauranne chapote l’ensemble de l’outil de production maraîchère et les étudiants qui y viendront travailler.

Pourquoi choisir l’aquaponie à grande échelle
comme projet vert

Notre constat environnemental

Le projet de la Ferme Intégrale s’inscrit dans un contexte particulier, symptôme de ce siècle : démographie croissante et contraintes environnementales pressantes. Nous devons développer aujourd’hui des solutions permettant de nourrir tout un chacun en respectant les limites planétaires naturelles. Notre regard est tourné vers l’avenir, nous prenons donc en compte les enjeux d’aujourd’hui, pour développer un projet préservant demain.

Notre problématique : quelle protéines pour une croissance verte ?

Vous n’êtes pas sans savoir que la croissance démographique est de plus en plus forte. Avec elle, la demande en protéines animales suit aussi. Elle est souvent produite avec des méthodes peu recommandables, défrayant régulièrement la chronique. Cette fameuse protéine est aussi présente dans les légumineuses, certains champignons ou encore les insectes mais est bien souvent loin des attentes du consommateur final ou faiblement assimilable dans l’aliment. Face aux enjeux environnementaux il faut trouver une source de protéine plus durable et responsable, le poisson est un bon candidat.

Le meilleur élève : le poisson en aquaculture

Il est peu gourmand en eau, la production est simple, mais la loi sur l’eau encadrant les zones protégées, garante de la qualité de nos rivières, freine la création de nouvelle pisciculture. Nous nous retrouvons face à du poisson importé des 4 coins du globe, souvent élevé sous antibiotiques. Alors comment produire localement un poisson sain sans pénaliser la ressource en eau douce ?

Notre réponse : L’aquaponie à grande échelle

L’aquaponie repose sur les principes de l’aquaculture et de l’hydroponie. Elle consiste à élever des espèces aquacoles en cohabitation avec des plantes au sein d’une boucle quasi-fermée. Pour faire simple, l’eau des poissons servira de fertilisant pour les plantes, qui, elles, auront le pouvoir de purifier l’eau qui sera ensuite renvoyée aux poissons.

L’aquaponie apporte ainsi une réponse pertinente dans ce contexte, elle permet d’économiser beaucoup d’eau, fonctionne avec un processus naturel, et peut être situé près de nos villes. De plus cette nouvelle façon de produire répond aux attentes des consommateurs qui sont de plus en plus regardant au contenu de leur assiette. Ils attendent des produits sains, frais, de saison, locaux et surtout sans produits chimiques. L’aquaponie fait parti des solutions les plus encourageante pour une croissance plus verte.

Une ferme à grande échelle permet de nourrir les citoyens de son territoire, pas seulement de démontrer l’utilité de l’aquaponie comme certains démonstrateurs installés sur les toits des villes. Toute la conception de la Ferme Intégrale est pensée pour réduire son impact environnemental sur l’ensemble de son cycle de vie, de la récolte d’eau de pluie, jusqu’à l’utilisation d’énergies renouvelables. En savoir plus



Notre vision, plus durable et responsable

Nous voulons vous proposer un modèle de co-production plus durable et responsable, qui puisse répondre à vos attentes mais aussi vous sensibiliser à une consommation plus responsable.

La Ferme Intégrale est plus qu’une ferme agricole originale, c’est un modèle de ferme pour demain où la production aquaponique à grande échelle ne va pas à l’encontre des pratiques actuelles mais vient les compléter. C’est aussi un lieu de rencontre entre le producteur et vous, consomm’acteur. Un lieu d’échange et de curiosité où les étudiants des lycées horticoles voisins pourront apprendre sur le terrain. Un lieu insolite pour les entreprises puisque nous proposerons également un espace de séminaire original.

A moyen terme, la Ferme Intégrale se développera à travers d’autres unités, en périphérie d’autres villes françaises de taille intermédiaire, nécessitant de faire évoluer leur scénario agroalimentaire territorial. Si vous désirez vous aussi, devenir un acteur de l’économie de demain, vous pouvez cliquez ici pour investir dans la Ferme Intégrale.